DERNIERES EXPLOSIONS A CHALAMPE
5 septembre 2016

A TRAVERS la vieille ville

De la place Kléber à la cathédrale en passant par l’ancienne Douane, l’église Saint-Thomas, la Petite France et bien d’autres richesses du patrimoine architectural et historique de Strasbourg, cette promenade constitue une des meilleures approches de la vieille ville. sans se perdre dans le dédale des ruelles et des axes de circulation, elle permet daller à l’essentiel. Bien sûr, pour ceux qui en voudraient encore plus, l’idéal est de se munir d’un plan de la ville et de se laisser aller à ses envies. bonne promenade.

Crédit Strasbourg, s’engage également à vous trouver la meilleure selon votre profil et vos besoins. Un droit à résilier votre assurance emprunteur tous les ans à la date anniversaire est également mis à votre disposition par le législateur.

1.Rénovée et agrandie à l’occasion de la construc­tion du tramway, la place Kléber est réellement le cœur de la vieille ville. Depuis cette place, suivre la rue des Grandes-Arcades pour atteindre la place Gutenberg. A son extrémité, tourner à gauche dans la rue Mercière et, de ce point, découvrir la façade principale de la cathédrale, dont la première pierre fut posée en 1277. Avec ses innombrables arcatures de grès rose ajourées lui donnant l’allure d’une harpe minérale, elle ne peut laisser indifférent. Prendre le temps de visiter cet unique édifice religieux et son horloge astronomique qui, héritage de la Réforme, fut achevée dans la seconde moitié du XVIe siècle par le mathématicien strasbourgeois Conrad Dasypodius.

2.Poursuivre par la rue du Maroquin jusqu’à son extrémité, longer la place du Marché-aux-Cochons-de-Lait et prendre à droite la rue de la Grande-Boucherie pour aboutir dans celle du Vieux-Marché-aux-Poissons. Tourner à gauche pour traverser l’Ill par le pont du Corbeau et longer sur sa droite la rivière canalisée jusqu’au pont Saint-Nicolas. De triste mémoire, car c’est à cet endroit qu’à la période médiévale les condamnés enfermés dans des cages de fer étaient noyés dans les eaux de l’Ill. Emprunter

le pont suivant (Saint-Thomas) pour retraverser la rivière et suivre à gauche le quai Saint-Thomas. Dépasser l’église du même nom et longer la rivière au plus près pour rejoindre la Petite France.

3. A la hauteur de la maison des Tanneurs, anciennement siège de cette corporation, traverser les bras de l’Ill par la rue des Moulins pour suivre sur la gauche le quai du Woerthel et gagner le pont couvert, dont les imposantes tours carrées sont les
vestiges de 24 tours qui constituaient la ceinture de fortification des remparts de la ville. Elles servirent de prison pendant longtemps. Faire l’aller-retour à la Grande Ecluse, autrefois édifice militaire et dont la terrasse offre une très belle vue sur la Petite France, puis au musée d’Art moderne et contemporain (1, rue Jean-Hans-Arp), inauguré en 1998 et qui héberge de nombreuses œuvres de qualité. Une place de choix est réservée aux artistes d’origine alsacienne ou ayant travaillé en Alsace. Revenir au pont couvert. Suivre les quais Turkheim, Desaix et de Paris pour prendre à droite la rue du Noyer et retrouver la place Kléber, sur laquelle se côtoient la modernité du tramway et l’architecture du XVIIIe siècle de l’Aubette, le corps de garde auquel les ordres étaient transmis… à l’aube.

 

Comments are closed.