Construire une destination d’excellence
22 août 2016
LES TRANSFORMATIONS ÉCONOMIQUES
29 août 2016

LA VIE QUI CHANGE

Deux paysans, en blouse et tablier bleu, des sabots aux pieds, se parlent dans une rue d’un village vigneron, reconnaissable à l’architecture de ses maisons. Cette rue est typique : vers 1900 encore, seul le centre des villes est pavé, les villages et les banlieues ne le sont pas Revêtue d’un empierrage, avec une rigole centrale, la rue représente un progrès par rapport aux chemins boueux des villages d’autrefois ou d’autres régions. Les paysans sont trop pauvres pour refaire fréquemment leurs façades, leurs toits ou repeindre les volets, portes et fenêtres.

Peu à peu, à partir de 1900, cette rue va changer d’aspect: le plus spectaculaire sera l’apparition de poteaux électriques et d’un éclairage des rues.

LE GAZ « DE VILLE »

Le gaz est déjà produit, à partir du coke de charbon, dans les villes d’Alsace à partir de 1860. Mais il n’éclaire que les centre-villes et ne se généralisera que peu à peu pour la cuisine et pour le chauffage. Déjà il apporte une différence de « qualité » entre la vie de la ville et celle de la campagne.

LE PETROLE « LAMPANT »

Le pétrole « lampant » vendu pour les lampes à pétrole apporte un premier progrès dans les campagnes. La Compa­gnie de Pechelbronn n’en produit pas, mais en vend et en fait la publicité. Mais il n’apporte pas de progrès notable pour la sécurité contre l’incendie, hantise de l’époque, par rapport aux bougies enchâssées dans des lampes en verre Le gaz éclaire Strasbourg. Affiche Gaz de Strasbourg qu’on Utilisait auparavant.

LA « FEE » ELECTRICITE

L’électrification commence réellement vers 1890.

A partir du charbon, à Strasbourg, à partir de la force hydraulique à Mulhouse, de grandes compagnies allemandes ou suisses, associées à des entreprises alsaciennes, équi­pent Strasbourg, Mulhouse, et bientôt les autres villes. Vers 1910, les grandes villes, dont Strasbourg, rachètent les installations de ces compagnies: la fabrication et la distribution d’électricité deviennent des entreprises municipales.

L’électricité remplace la vapeur pour la traction des tramways. L’invention de l’ampoule à incan­descence fait pénétrer la lumière dans les villes et les campagnes.

L’affiche réalisée pour la Compa­gnie Electricité de Strasbourg est très parlante: dans la rue sombre d’un village sous la neige: une lumière… celle de l’électricité.

Progrès enfin des communi­cations: le télégraphe électrique s’étend à partir de 1850, et le téléphone est installé à Strasbourg et à Mulhouse à partir de 1880.

L’électricité a permis aussi le développement de transports collec­tifs urbains et suburbains qui accompagne et permet l’essor des villes.

Comments are closed.